Sélectionnez votre pays pour afficher les informations correctes / Select your country to display the correct information
France
INFOLINE  0041 840 888 555
logo
gravidanza
 

La délivrance


La délivrance est la phase finale de l'accouchement. Elle consiste en l'expulsion du placenta, qui sort secondairement après le bébé.

L'expulsion est rapide et spontanée: normalement le processus de détachement du placenta et des annexes fœtales se produit dans les quelques minutes (de 5 à 40), après la naissance, favorisée par les dernières contractions spontanées. En attendant, la nouvelle maman demeure dans la salle d'accouchement sous observation du personnel médical. L'obstétricien, toutefois, peut faciliter le décollement en exerçant une légère pression sur le ventre de la maman, ou, pour accélérer l'expulsion, si elle devait tarder, il peut décider d'administrer à la maman une petite dose d'ocytocine, par une injection dans le cordon ombilical. C'est une hormone, sécrétée naturellement par l'organisme, qui est capable de stimuler les contractions du muscle utérin.

C'est pendant l'attente de l'expulsion du placenta qu'est procédé le prélèvement du sang du cordon ombilical pour la conservation des cellules souches. Ce prélèvement est totalement indolore et sans risque et ne prend que quelques minutes.

Une fois expulsé, le placenta doit être examiné par l'obstétricien. Après l'avoir posé sur un plan, il nettoie la surface avec un tampon de gaze, en tamponnant doucement pour vérifier son intégrité. Puis, il observe la forme, évalue la taille et enregistre son poids. Cette vérification est essentielle parce que, si le placenta n'était pas complet, le médecin sera amené à pratiquer une révision utérine. Pour cela, il glisse ses mains dans l'utérus de la maman, le plus souvent sous péridurale sinon sous anesthésie, afin de retirer les restes de placenta restés accrochés à la paroi de l'utérus, car lorsque le placenta ou des morceaux de placenta restent fixés dans l'utérus, une hémorragie peut survenir, même quelques heures après l'accouchement. Cette "hémorragie de la délivrance" est très grave. La révision utérine permet donc d'anticiper cette complication en procédant à ce que l'on appelle une délivrance artificielle.
Page créée : 03/09/2012
Dernière modification : 03/09/2012
Nos Conseillers répondent sans aucun engagement à toutes vos questions
Cliquez ici pour être contacté
Envoyer votre données personnelles, vous serez contacté dès que possible
En cliquant sur "Envoyer", vous autorisez Genico à traiter vos données personnelles